Bureau

logo_cac

Les 15 vice-présidents
1er Benoît Arrivé (Cherbourg-en-Cotentin) le développement économique et l’emploi
2ème Patrice Pillet (Bricquebec-en-Cotentin) les relations avec les territoires et le monde rural
3ème Yveline Druez (Urville-Nacqueville) l‘aménagement de l’espace (SCOT, PLUI) et les gens du voyage
4ème Jacques Lepetit (Les Pieux) les ressources humaines et la mutualisation
5ème Jean-Marie Lincheneau (Cherbourg-en-Cotentin) la politique foncière
6ème à élire suite au décès de Michel Canoville (Omonville-la-Rogue) les finances et la commande publique
7ème Jacques Coquelin (Valognes) les équipements structurants et la santé
8ème Christian Prime (Emondeville) la gestion des risques et la préservation du Littoral
9ème Geneviève Gosselin-Fleury (Cherbourg-en-Cotentin) les actions extérieures, les coopérations et politiques de Ia ville, le Tourisme
10ème Philippe Lamort (Saint-Martin-le-Gréard) l‘eau et I ‘assainissement
11ème David Margueritte (Cherbourg en Cotentin) l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation
12ème Noël Lefèvre (Saint-Jacques de Néhou) les transports et Ia mobilité
13ème Jean-Pierre Lemyre (Quettehou) l’habitat et l’accessibilité
14ème Elisabeth Burnouf (Siouville Hague) l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation et la communication
15ème Edouard Mabire (Les Moitiers d’Allonne) l’environnement et la gestion des déchets.

Les onze présidents des commissions de territoire sont :

Gilbert Lepoittevin (Tourlaville) commune nouvelle de Cherbourg en Cotentin,
Alain Croizer (Yvetot Bocage), pôle de proximité Cœur du Cotentin,
Johan Deniaux (Saint Germain le Gaillard), pôle de proximité des Pieux,
Patrick Lerendu (Flottemanville-Hague), commune nouvelle de la Hague,
Yves Asseline (Réville), pôle de proximité du Val de-Saire,
Daniel Denis (Saint-Pierre-Eglise), pôle de proximité de Saint Pierre=Eglise,
Daniel Mellet (Le Mesnil), pôle de proximité de la Côte des Isle,
Henri Destrés (Nouainville), pôle de proximité de Douve et Divette,
Christèle Casteieln (Saint Cyr), pôle de proximité de la région de Montebourg,
Michel Lafosse (Besneville), pôle de proximité de la Vallée d’Ourve,
Evelyne Noye (Le Mesnil au Val), pôle de proximité de la Saire.

Les délégations sectorielles ont été données à :

Jean-Marie Lincheneau (Cherbourg en Cotentin), conseiller à la politique foncière,
Bernard Lebaron (Clitourps), conseiller à la préservation du Littoral,
Arnaud Catherine (Cherbourg en Cotentin), conseiller au transport urbain,
Maurice Duchemin (Magneville), conseiller à la ruralité,
Agnès Tavard (Cherbourg en Cotentin), conseillère à la commande publique,
Claudine Sourisse (Cherbourg en Cotentin), conseillère à la vie étudiante et à la promotion des formations,
Carole Gossviller (Bretteville), conseillère à l’accessibilité,
Philippe Baudln (Cherbourg en Cotentin), conseiller à la préservation de l’environnement et des écosystèmes et à la valorisation des déchets.

Pourquoi une Communauté d’Agglo.

logo_cac

Coup de projecteur sur la Communauté d’agglomération du Cotentin :

cac-coups-projecteur

Pourquoi la Communauté d’Agglomération le Cotentin

Nous vivons une époque où la concurrence des territoires est la règle. On peut s’en réjouir ou le déplorer. Mais il faut en prendre acte et s’organiser pour en tirer le meilleur parti.

Le Cotentin, tel qu’il existe depuis le 1°’ janvier 2017, prend place parmi les 4 principales agglomérations de la Normandie, avec Rouen, Le Havre et Caen. Il peut, ainsi fortifié, faire mieux entendre sa voix sur les grandes problématiques régionales, qu’il s’agisse des transports, de la formation professionnelle, ou du développement économique. ll gagne en cohérence et en visibilité dans la négociation des contrats qui nous lient à la Région.
Il joue le jeu de la coopération et de la confiance avec l’entité régionale, en veillant à défendre ses spécificités et valoriser son potentiel de développement.

 

A cet égard, le Cotentin est une formidable bannière fédératrice. Il nous rassemble et unifie nos terroirs sans pour autant nier leurs diversités et leurs particularités. A l’heure de la mondialisation, il est un levier pour mieux nous faire connaître à l’extérieur. Il est aussi un repère et un point de ralliement pour les communes rurales et tous ceux que la brutalité et la rapidité des changements de la société moderne inquiète.

la-cac-plan